AtLasNews.fr         LE JOURNAL INDEPENDANT DU MAROC


اطلس نيوز


AtLasNews NON STOP--USFP. Driss Lachgar seul en course pour sa reconduction-La République du Malawi a décidé de retirer sa reconnaissance de la RASD qu’elle a reconnue le 6 mars 2014, et de maintenir une position neutre vis-à-vis du conflit régional autour du Sahara-2017 sera l'année d'un nouvel élan pour le partenariat entre l'Europe et l'Afrique», a déclaré Frederica Mogherini, la haute représentante de l’Union européenne- Le parc Internet a marqué une hausse de 26% au cours du 1er trimestre de 2017 par rapport à une année auparavant, s'établissant à près de 18,3 millions d'abonnés avec une pénétration de près 54%----.-->

N° 68, Mai 2017 /// ISSN 2110-5464

Petit Pont

Petit Pont 1

Hasard !

    Je ne pense pas, cette  idée qui me hante il ya longtemps, depuis mon enfance quand je lis le surnom « ABOU IMANE » sur AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI et au cours de l’histoire et de l'éducation civique au collège…Notre intérêt pour ce journal web est de dire les choses telles qu’elles sont sans maquillages sans tabous…Français et marocains ne peuvent plus supporter les medias poussés par les politiciens et les lobbies...

    L’équipe  d’AtLasNews  rassemble tout ce qui est original et rationnel, avec un esprit ouvert, pour un rapprochement de deux grandes nations : la France et le Maroc. Ce n’est pas seulement le colonialisme qui nous lie ; c'est le passé, mais de l’amitié, de la tolérance  et du respect depuis la reconstruction de la France d’après guerre à ce jour…

    Ce jour ?quel jour ?le jour de l’i phone ou l’i pad ?Quand on n’arrive pas à choisir, tous les mêmes, tous Kifkif… Tout change vite. On n’arrive plus à suivre. Comme le jour du vote…Voter quoi ?un programme, une personne, un intérêt ou plutôt voter juste comme ça…tout change, quand la  bourse n’est pas stable cela implique que personne n' achètera  les actions…Alors,  personne n'ira voter…C’est notre vérité et c’est la plus dure. Les politiciens parlent d’union et de  la guerre, d’eux et de leur familles, de leurs accords et de leurs desaccords, de leurs trahison et de leurs soumission, leurs réussites et leurs échecs…On les suit comme des stars à Cannes ou à Marrakech. Ce sont nos dirigeants tout simplement. Ce sont des gens qui ont une grande responsabilité vis à vis de leur pays, leur concitoyens et  le plus important envers l’histoire.

Amalou AISSA

Petit Pont

Nucléaire, Dictature et Terrorisme

 

 

 

 Le sixième pays le plus peuplé du monde, et le deuxième pays où vit une majorité musulmane après l'Indonésie. Il fait partie des Next Eleven, onze pays à fort potentiel économique pour le XXIe siècle. Il est membre de l'Organisation des Nations unies (ONU), du Commonwealth et de diverses autres organisations de développement économique. Il est entouré par l'Iran, l'Afghanistan, la Chine, l'Inde et la mer d'Oman. Ce pays dispose de l'arme nucléaire après avoir fait ses essais officiels en 1998.

Le Pakistan devenu plus encore un pays riche d’ingrédients menant à l’extrémisme avec un taux d’analphabétisme de plus de 56,2 % et surtout après les inondations qui ont noyé la République islamique dans le Chaos. Pour cette raison l’ONU fait tout pour essayer de sauver ce peuple courageux et reconstruire le pays.

La menace est toujours là surtout dans ces pays dirigés par des militaires qui jouent avec le feu, avec la carte du terrorisme. C’est indigne d’avoir une bombe nucléaire alors que le peuple vit dans l’ignorance, la misère et la pauvreté. Pour moi il n’y a pas de différence entre ces gouvernements « généraux » et Oussama Ben Laden. Tous condamnent les peuples à la mort et au retour aux années obscures. Cet Oussama sortant de sa cachette avec un enregistrement audio, parlant du Pakistan et du peuple et de la vie… Sincèrement, il se fout de la gueule de qui ?. Ce monsieur avec ses crimes contre l’humanité et qui fait sa sortie juste pour une seule et unique raison.. Recruter encore de pauvres hommes déchirés par la catastrophe naturelle et par la pauvreté causée par le system MOUCHARAF.

Après la mort du chef d'Al-Qaïda pour le Pakistan et l'Afghanistan dans un véhicule touché par le missile d'un drone américain, dans l'une des attaques quasi-quotidiennes de ces avions sans pilote de la CIA depuis près d'un mois. Les talibans sont affaiblis de plus en plus. Donc la solution est «OUSSAMA ». Pas de vidéo, mais juste un enregistrement.

Je ne pense pas que ce mercenaire est encore en vie à cause de ses problèmes de santé et la dureté des conditions de vie soit, en Afghanistan ou au Pakistan. Mais puisqu’il n y a pas de cadavre, le N°1 du terrorisme mondiale restera la carte qui réanime les deux camps.

 

par Amalou AISSA

Petit Pont 11

GOOD president

BAD president

 

 

 

 

Il n’est pas obligé de se défendre en parlant de l’Allemagne. Mauvais choix. Je ne vais pas dire, comme tous les éditorialistes… ; que notre président est menteur, mais je parlerais plutôt d’une sorte de faiblesse, et du manque de diplomatie. Parler de Merkel, c’est dévoilé ces plans, ces projets. En tout cas ce n’est pas une bonne idée de la part de Monsieur le président. D’ailleurs, la chancelière n’a pas tardé à démentir officiellement (PUNIR) les propos de NICO. Quelle gifle ! L'Allemagne a néanmoins l'élégance de trouver les propos de Madame Reding excessifs, ne tenant pas rigueur au président français, et de ses interventions intempestives.

Et voilà non seulement Sarkozy n'a plus la confiance des Français depuis deux ans, mais il a réussi à se mettre à dos toute l'Europe en une journée.

Au fait je n’ai pas vu notre ministre des affaires étrangères ? Monsieur Kouchner n’est pas d’accord avec son président et avec sa politique et surtout après l’affaire de l’humaniste Michel Germanaux et celle des Roms. Cela veut die que Notre ministre n’a plus la face pour s’adresser à ses homologues d’Europe et du monde. Et peut-être sera prochainement expulsé du gouvernement

Citoyens ; ça ne m’étonne pas notre crédibilité vis-à-vis des autres. Tous le monde est déçu, Un président cité dans plusieurs affaires d'Etat, ignoré à Copenhague ; appuie aveuglement les projets du pentagone en Afghanistan ; expulsions massives des Roms ; des journalistes espionnés, scandales au sein du gouvernement, affaire Béthencourt, trois millions de chômeurs…et enfin un terrorisme visant la France et les Français…

Il sera temps, le moment venu, de tirer un trait sur son septennat. Et moi je fais confiance à mes compatriotes pour juger de l'efficacité de ce président. Je n'oublie pas, pour ma part, qu'il a été élu par une majorité de Français. Ce que je respecte.

 

 

 par Amalou AISSA

Petit Pont 9

TERREUR AU SAHEL

 

 

 

 

 Perdu dans mes idées, mes pensées et surtout quoi écrire dans ma chronique « Petit Pont ». Parler de la rencontre de Martine et ses camarades à La Rochelle ? ou la rentrée des vacances de Nicolas et ses protégés ?ou bien parler de l’Afrique ? Alors j’ai opté pour l’Afrique, le jeune continent ou la pauvreté, la guerre et la sécheresse sont mobilisés contre la paix.

J’ai peur, j’ai vraiment peur pour la paix en Afrique et en particulier ce qui se passe au Sahel. Un Sahel où règne la misère, l’ignorance et surtout des gouvernements impuissants et en difficulté. Des pays fébriles devant un terrorisme et des idées anti-paix, de haine et d’extrémisme au nom de l’islam et le djihad.

Al-Qaïda au Maghreb islamique ou AQMI (Qaïdat Al Jihad Fil Maghreb Al-Islami) est une organisation islamique armée d'origine algérienne, devient de plus en plus forte et menace la sécurité et la paix de tous les peuples de la région désertique du Sahel, qui s'étend sur des régions semi-arides du Sénégal jusqu'à la Mauritanie, le Mali et le Niger.

Le monde entier a appris la triste nouvelle concernant l'otage français, Michel Germaneau et d’autres otages victimes de l’insécurité. Des actes lâches et barbares. Cela vient démontrer une fois encore ce dont ces terroristes sont capables.

L’Algérie toute seule n’est pas assez mure de gérer la situation. La preuve, il y a vingt ans que son gouvernement est incapable de mettre terme à ces organisations extrémiste et terroristes.

Il est encore temps de mettre la main dans la main avec le Maroc et avec la France pour rendre la paix à toute la région.

Alors nos enfants sont-ils condamnés à vivre dans un Sahel fait de menaces invisibles proférées par ces rustres ?

Le monde libre fera-t-il la même erreur qu’en Afghanistan ?

par Amalou AISSA

Petit Pont

DANGER OUTSIDER

 

 

 

 A un certain moment ça devient saoulant pour les français et la vie politique d’avoir une opposition qui est là juste pour être contre et dire à la fin que RIEN ne va plus pour la FRNCE.

Certes, il y a une majorité élue par les français et qu’elle a tout le droit d’approuver ou de rejeter les lois…C’est démocratique. C’est la politique.

Mais, ce n’est pas seulement et uniquement le P.S qui doit juger la politique de la majorité.

Ce que les français attendent du P.S ; incapable de se rassembler depuis l’échec de JOSPIN ; c’est un programme, des lois, des propositions et solutions concrètes, des idées pour la France et les français. Et surtout –aussi- une politique étrangère… Mais, ne pas (se) croiser les pieds et dire et à voix haute tout simplement « ON EST CONTRE »

Ce jeu est beaucoup plus extrême pour rendre crédible les socialistes ; alors qu’ils sont plongés il y a plus d’un an à préparer un candidat (fameux), afin qu’il devienne le 24ème président de la République. On a trouvé pas mal de candidats, aux primaires sans parler de ceux qui se sont présentés aux élections présidentielles…JOSPIN à part.

Et on trouve même un modèle à la Merkel. IL faut savoir que 73% des français achètent des voitures françaises, alors que 27% choisissent des allemandes. Nos socialistes contre un président « bourgeoisie Hongroise » ; mais pour un DSK proche des hommes d’affaires et de la bourse.

Tout cela nous laisse dans la confusion et non convaincant pour un vote populaire large et unanime.

Mais, je crois que nous sommes encore plus proche plus que jamais de l’élection d’un OUTSIDER sachant que la polémique n’a jamais été la force d’un parti.

 

 

par Amalou AISSA

Petit Pont 7

Des Français...OUT ?

 

 

 

 

Voir les causes de la délinquance plutôt que de chercher des punitions et des sanctions politiques auxquelles ont réagi les experts des Nations Unies ; c’est qu’il faut arrêter les enchères politiques sur les émigrés à chaque échéance électorale. D’ailleurs ces immigrés, ce ne sont pas des étrangers, ce sont des français, comme tout citoyen. Il y a les bons et les mauvais. Dans tous les pays. Chez tous les peuples. Dans tous les temps.

Les propositions sont graves. Déchoir de la nationalité un citoyen à cause d'un crime : qu'est ce que cela va résoudre ? Va-t-il l'empêcher de recommencer ? Fera-t-il même de la prison ? Ne sera-t-il pas renvoyé dans le pays d'origine de ses parents (qui n'est même pas le sien) avant de purger sa peine ?

La sanction des parents, que changera-t-elle ? Si la situation en est arrivée Là, c'est parce qu'ils n'ont plus d'emprise sur leur enfant. Donc à quoi servira de punir le père ou la mère ? Le parent sera condamné ? L'enfant rebelle ne sera plus responsabilisé, une fois le parent en prison.

Peut-on m'expliquer en quoi cela va améliorer la situation de l'enfant. Les propositions envisagées ne rempliront même pas une suite logique. Les vraies propositions envisageraient une action en amont plutôt qu'en aval. Ce ne sont pas les lois et seulement les lois qui changeraient quoi ce soit. Au contraire, c’est une situation politique et sociale. C’est là où il faut chercher les /la solution(s).

La France n’est pas un club privé, ni la propriété privée d’une personne, ou d’un politique, ou d’un parti. La France est aux français ; à tous les français. Clair et net.

Nous ne sommes pas du tout conscients de tout ce qui se passe dans les quartiers, les

HLM et les cités dortoirs, béton ; cités ghetto où des français comme nous tous (sur le papier) ; mais qui vivent à 5km de l’école et à 15 km d’un commissariat de police. Des français dépassés, enfermés, isolés et humiliés.

Éducation, instruction, justice, égalité (des chances) sont les seuls outils. Mais aucun de ces ‘’outils’’ ne fait l'objet de propositions de la part du gouvernement.

 

par Amalou AISSA

Petit Pont

 INVESTIR…C’EST ROYAL

 

 

 

 

  

 Il faut avancer, donc, il faut changer. Il faut, aussi du patriotisme. Le message royal sera insuffisant sans une volonté puissante et intelligente de l’administration marocaine. Dernièrement j’ai reçu un appel d’un ami maghrébin, précisément tunisien d’origine, représentant de la SARL Hovercraft au Maghreb qui a présenté un projet d’aéroglisseur au Maroc, exactement à Agadir, notre belle ville touristique. Ce projet toujours freiné par l’administration marocaine, depuis avril 2010. Faute de manque de document ou des décisions ? Il ne sait pas encore le motif de ce retard qui bloque ce projet moderne qui sera bénéfique pour l’économie marocaine et surtout régionale. Sincèrement étant marocain ça m’a beaucoup touché le choix de mon ami pour s’investir au Maroc et non en Tunisie son pays, qui a un niveau de souplesse des procédures administratives plus fluides et de plus en plus combatif vis à vis des autre pays concurrents comme la Turquie et Qatar.

Au niveau marocain, la lenteur des délais, la complexité des procédures administratives et la multiplicité des intervenants pour l'obtention des autorisations constituent des entraves de taille pour l'investisseur aussi bien national qu'étranger. Il est opportun de mettre en œuvre les recommandations des études sur la simplification des procédures. Des efforts devraient être entrepris pour réduire les délais administratifs en imposant des dates buttoirs.

A ce sujet, certains pays ont ramené les délais à 20 jours au maximum (Chili). La Corée a instauré des systèmes d'approbation automatique et prioritaire. Le système automatique permet d'obtenir de façon systématique l'autorisation si les délais fixés par décret sont dépassés. Le système prioritaire intervient dans le cas où seuls quelques documents manqueraient dans le dossier. L'Administration pourrait accorder son autorisation sous réserve que les pièces manquantes soient remises dans le délai imparti (fixé par décret). Le gouvernement coréen s'est engagé à réduire de 50% le nombre de documents à fournir. En outre, en cas d'extension des activités d'une filiale de société étrangère, il n'est plus nécessaire d'obtenir de nouvelles autorisations.

 

 

 par Amalou AISSA

Petit Pont 5

Ça ne tourne pas Rond !

 

 

 

     L’équipe de France a bien réussi ! Pas la coupe du monde, mais à détourner l’attention des français. Ce qui se passe réellement dans la métropole..ça arrange le gouvernement. On ne parle que des bleus. Sans courage. Un jeu médiocre. Un sélectionneur méprisant et une FFF (fédération française de football) dépassée… Tout cela a démarré avec la sortie médiatique du secrétaire d'État chargée des Sports concernant l’hôtel de l’équipe de France en Afrique du Sud. L’audience donnée à un joueur par le président de la république ; l'audition de l’entraineur et celle du président démissionnaire de la FFF devant les députés de l'Assemblée nationale. Mais, quelle classe POLITICIENNE !!! Intelligemment combiné.. comme quoi notre vécu et nos soucis c’est l’équipe nationale de football. Un point commun, un seul : l’échec.

Joueurs= ministres et sélectionneur= président.

   Les rigolos nous prennent pour..des débiles.

   D’ailleurs le gouvernement Fillon II est bien mobilisé, concentré sur ce délicat, ce sensible et complexe sujet. Un sujet qui n’est pas du tout LA CRISE, ni la catastrophe naturelle dans le VAR, ni les fraudes fiscales, ni la hausse du chômage, ni l’affaire du journaliste giflé par un représentant de la loi et ni les deux « pauvres » journalistes « oubliés » en Afghanistan… Le sujet, tout simplement, une affaire de vestiaire et d’un ballon.

Et pourtant, c’est une équipe comme toutes les autres sélections sortantes d’une compétition mondiale.

   Je suis dégoûté de voir notre nation, notre France qui va mal, de voir ceux à qui on fait confiance se moquer de nous et de voir les libertés et la démocratie se détériorer.

   Faut dire STOP. Faut crier BASTA.

 

 

par Amalou AISSA

Petit Pont 4

Des politiciens

 hors jeu?? 

 

 

 

 

    L’enjeu politique de 2012 est très important. Ce qui nous fait peur et nous fait trembler c’est la situation compliquée de la vie politique en France. Le fait de ne pas avoir beaucoup de choix, de candidats pour les élections présidentielles. C’est notre grand souci. Que ce soit la gauche ou la droite, c’est toujours des guerres et des luttes internes engagés au sein de leurs partis. Les citoyens se trouvent toujours, face à des situations embarrassantes et parfois scandaleuses. Les français sont obligés de faire le choix entre deux, trois ou même quatre candidats ; proposés par un seul parti.

    Le citoyen a perdu confiance. Et je ne pense pas qu’il y’ aura une réconciliation d’un jour à l’autre, vu l’absence de politiciens responsables et honnêtes.

   Toutes les parties sont en pleine préparation..stratégies, combines, magouilles…

       La semaine dernière, un nouveau « parti » est né : le parti « république solidaire ». Dominique de Villepin, ancien premier ministre de Jaques Chirac, s’annonce comme la seule alternative possible pour les français. Anti sarkozyste et après l’échec de la droite aux élections régionales ; il propose des solutions vraiment françaises pour la France et pour l’Europe.

     C’est l’histoire de la France qui est en jeu ; aussi, celle d’un peuple qui aime rêver ; imaginer et bâtir un monde de justice et de solidarité. Un monde où l'on puisse partager un vrai bonheur d'être ; de vivre ; non de survivre en se défendant contre la pauvreté, le chômage et l’extrémisme…

 

 

 

par Amalou AISSA

Petit Pont 3

Quelle crise ?

 

 

 

 

    Frustré, déçu, fâché, pas content comme tous les chômeurs, les licenciés, les citoyens qui aiment et qui sont fiers de notre nation, de notre histoire, de nos ouvriers et de nos soldats... Dés que la retraite de nos ministres et de nos députés est mise en question, rapidement et avec efficacité, ils se sont regroupés pour rectifier le tir. Mais, concernant nos débats, nos soucis, ça peut traîner des mois et des années. Ainsi, on va entendre les mêmes discours et les mêmes solutions stériles.

    Pour le moment c’est la faute à LA CRISE.

    Dans le fond et dans la logique des choses on ne comprend pas « la crise » ! Une crise ne touchant que les pauvres et les démunis ; une crise qui annonce des augmentations de l’électricité, du gaz.. Dépenser plus… Mais, aussi, augmenter des salaires ?! .. pas les nôtres !.. mais, les salaires de nos dirigeants bien sûrs !! Tout d’abord, ces dirigeants sont des politiciens qui doivent chercher des solutions ; résoudre toute problématique et surtout LA CRISE. Alors pour récompenser « leurs efforts » et « leurs réussites », ON augmente « logiquement » leurs salaires. Sauf que nos politiciens n’ont pas de solutions.. , n’ont rien résolu..Et aucun travail accompli. Et aucune justification pour ces augmentations. Au contraire, ON doit réduire leurs salaires.. Ou bien qu’ils démissionnent. Ce n’est pas une honte, ni de la lâcheté. Mais, c’est le courage d’admettre des échecs. Et j’ai peur que ces échecs s’accumulent et deviennent une CATASTROPHE.

    « Leur crise » ; je ne la vois pas ; je ne la sens même pas dans les rues ; ni dans les centres commerciaux ; ni dans les boites de nuits… je ne comprends plus rien. Une crise, synonyme d’échecs de gestion. Des erreurs économiques. De nos dirigeants tout simplement. On donne la responsabilité, le pouvoir à des gens qui n'ont pas tout à fait les aptitudes requises pour un poste de commande et de décision.

    Un politicien, avant tout, c’est un concitoyen. Moralement, logiquement, normalement, il doit se soucier de NOUS. Il ne doit pas avoir recours aux mensonges ; mais faire face aux échecs et réaliser ses promesses. C’est, se mettre dans la peau des citoyens ; être à l’écoute de la population et, surtout avant toute chose, améliorer la vie des gens. Non pas s'assurer un poste de pouvoir, une qualité de vie, des gains personnels…

    Aurons-nous – un jour, ou le jour j - assez de lucidité pour faire le bon choix le jour du vote ?!

Petit Pont 2

La politique

Du

Base-ball

 

   Ce n’est pas facile de suivre l’actualité politique dernièrement. Il y a quelques mois nous étions dirigés à débattre la taxe professionnelles, la taxe carbone, débat sur l’identité nationale et la « burqua ».

    Françaises et français attendent du concret, des solutions pour échapper à la crise, des débats sur le chômage, le logement, les revenus, le niveau de vie, l’éducation, la formation...les citoyens ne sont pas impliqués dans ces sujets. Nos désaccords nous ont amenés à constater les dégâts et en prime : la Réforme de la retraite. Eh oui, un bras de fer, c’est normal. Mais cette réaction est attendue de la part de nos gouvernants.

    Nos dirigeants n’arrivent pas à s’en sortir, à trouver des solutions, à vendre des rafales (brésil), à s’imposer au sommet de Copenhague, à décoller l’union pour la méditerranée, à convaincre l’Europe pour la taxe carbone, à démanteler les niches fiscales et surtout, réduire la dette publique qui s’élève à plus de 1480 milliards d’euro soit 77.6% du PIB (produit intérieur brut) et bien sûr se mettre d’accord avec madame MERKEL.

    Il n’y a pas de progrès, il n’y a pas de signe positif dans une Europe de plus en plus fébrile… tels la Grèce, l’Espagne, l’Italie, et le Portugal. On ne veut pas se concentrer sur des sujets de deuxième plan, des problèmes de société déclenchés et provoqués par notre vécu, par nos problèmes, par «la crise », par l’ignorance de tous ceux qui sont à l’origine de « ces problèmes »…

    La république de la liberté, de l’égalité, de la laïcité et de la fraternité à besoin d’une bonne gestion, de bonnes décisions et des promesses claires et réalisables. Certes, la crise est là. Mais ; en parallèle ; ils y’a ceux qui s’en fichent, qui s’enrichissent (de plus en plus) et qui comptent (toujours) leurs bénéfices.

 

 

 

Amalou AISSA